Formation N°107

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES et acte pharmaceutique, et évaluation des pratiques professionnelles (PROGRAMME INTEGRE)

Type de formation DPC

Formation continue
Evaluation des pratiques professionnelles

Public concerné

Pharmaciens Titulaires - Pharmaciens Adjoints – Préparateur en pharmacie

Coût

TITULAIRES : 691,35 € TTC (Prise en charge possible par un organisme agréé)

ADJOINTS ET PREPARATEURS : 360 € TTC (Attention : Possibilité de prise en charge partielle )

Numéro DPC

68612200031

E-learning

11 Heures (7 heures formation continue + 4 heures EPP)

Pré-requis

Être pharmacien ou préparateur en pharmacie et exercer en officine

Participants formés 15
Dates de formation
Moyen et Délai d’accès : pas de date prévue pour le moment. Nous contacter pour plus d’informations.
Objectifs

Sur un plan technique purement "cœur de métier", la prise de plusieurs médicaments par un même patient (qu'il s'agisse d'une ou de plusieurs prescription(s), ou encore de médicaments d'automédication...), peut être à l'origine d'interactions médicamenteuses (IM).
De nombreuses études mettent en évidence le rôle des IM dans l'iatrogénèse médicamenteuse, problème majeur en pratique clinique.
Mais n'oublions pas qu'une IM n'est pas forcément dangereuse ! Par analogie au code de la route où les panneaux attirent notre attention sur le comportement à adopter, une IM peut généralement être gérée (surveillance biologique, adaptation posologique, répartition des prises, auto-surveillance, information sur l'automédication...) ; elle est parfois même recherchée !...
Dans le cadre du bon usage du médicament, la prévention de l'iatrogénèse médicamenteuse liée aux IM passe ainsi obligatoirement par une bonne connaissance de la pharmacologie, avec souvent la survenue d'IM prévisibles, où, dans le cadre des connaissances actuelles validées, la responsabilité des praticiens (prescripteur, dispensateur...) est engagée.  

Les objectifs de cette formation sont :
- De connaître et comprendre les principaux mécanismes pharmacologiques impliqués dans les interactions médicamenteuses.
- De distinguer les quatre niveaux de gravité des interactions médicamenteuses selon l’ANSM.
- De distinguer les trois étapes "de Détection", "d’Analyse" et "de Gestion" de l'interaction médicamenteuse.
- D’évaluer le risque d'IM avant de valider l'ordonnance.
- D’interroger le patient (automédication ? prescripteurs multiples ? ouverture du DP ? ouverture du DMP ?).
- De consulter et de s'appuyer sur des ouvrages et banques de données appropriés.
- D’élaborer un avis pharmaceutique pertinent et argumenté, potentielle base de dialogue avec le prescripteur.
- D’adapter son conseil en pratique de façon appropriée et réactive, afin de gérer au mieux une interaction médicamenteuse tout en sécurisant la dispensation des ordonnances.

Contenu

ACTION 1

Action d’évaluation des pratiques professionnelles

(Dimension évaluative)

E-learning 2,5 heures

ÉTAPE 1 : L’évaluation des pratiques professionnelles, pourquoi, comment ? (≈ 30 min)

OBJECTIFS :

Expliciter l’obligation de DPC triennale et les différents types d’action proposés.

Décrire la méthode HAS choisie ici (le suivi d’indicateurs) et expliquer en quoi elle s’applique à la thématique de formation continue choisie.

Présenter la façon de recueillir les données qui va être proposée.

CONSULTATION DE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ÉTAPE 2 : Quelle analyse de ses pratiques individuelles dans la gestion des interactions médicamenteuses ? (≈ 1,5 heure)

OBJECTIFS :

Mettre en place des outils d'analyse et de traçabilité des pratiques professionnelles de chacun, afin de les améliorer en aval de la mise en application des fondamentaux « cœur de métier » en lien avec les interactions médicamenteuses.

Faire un 1er « état des lieux » de ces pratiques à un instant T1 sur une période de 15 jours.

Définir des objectifs personnels d’amélioration et/ou des actions à mettre en place.

DONNEES :

Temps d’analyse des pratiques, avec mise à disposition d’un outil individuel : "Tableau de bord T1" (cf. PJ).

Accès à un 1er relevé d’indicateurs relatifs à cette ACTION.

Pour élaborer le tableau de bord, nous avons retenu des critères de suivi de l'amélioration des pratiques, auxquels sont corrélés plusieurs indicateurs, permettant de quantifier et de tracer l’engagement du pharmacien et du préparateur en pharmacie. Cette trame de réflexion peut également l’amener à évoluer et à enrichir sa réflexion et ses pratiques, au travers d’un espace "Commentaires".

Nous avons retenu 2 critères, reprenant de façon globale :

L'état des lieux de sa pratique à ce jour, suite aux interactions médicamenteuses déjà identifiées le cas échéant.

L'amélioration du service rendu objectivé. Dans ce dernier item et au travers d'un outil de suivi tel que ce "Tableau de bord", nous ne pouvons pas aller trop loin dans la quantification objective de cette amélioration. Cependant, ce point indispensable sous-entend que le pharmacien et le préparateur en pharmacie pose des questions ouvertes sur ce sujet au patient, afin de recueillir sa perception.

"L'intervention auprès du médecin" se retrouve dans les Interventions Pharmaceutiques codifiées par la Société Française de Pharmacie Clinique et simplifiées ici.  

Plusieurs colonnes donnent enfin des repères sur la façon de quantifier l'indicateur suivi :

Oui.

Non.

Nombre en valeur absolue.

Demande de plus de précisions (nature, fréquence, moyenne mensuelle, etc.).

NSP (ne sais/peux pas), si le pharmacien ou le préparateur en pharmacie ne s’est jamais interrogé sur cet indicateur, ou encore si son environnement professionnel ne lui permet pas de l'évaluer.

Enfin, sont à préciser des objectifs d'amélioration ainsi que les actions à mettre en œuvre afin de les atteindre.

TABLEAU DE BORD T1, cf. PJ.

Fiche Intervention Pharmaceutique SFPC 2013

ÉTAPE 3 (≈ 30 mn)

Saisie en ligne des données recueillies dans le 1er Tableau de bord sur un outil individuel adapté (autoévaluation de la qualité des pratiques).

ACTION 2

Action de formation continue

(Dimension cognitive)

E-learning

7 heures

ÉTAPE 4 : Autoévaluation initiale (pré-test) : Questionnaire « Où en êtes-vous sur les interactions médicamenteuses ? » (30 mn)

Prise de conscience des connaissances personnelles. L’apprenant s’autoévalue sur ses connaissances dans ce domaine. Une note est attribuée, sans accès aux corrections, et ce questionnaire ne peut être effectué d’une seule fois.

ÉTAPE 5 : Principaux mécanismes pharmacologiques et classification (≈ 30 mn)

DONNEES :

Les interactions pharmacodynamiques

Les interactions pharmacocinétiques

Synthèse

Cas clinique

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur les principaux mécanismes pharmacologiques et la classification des interactions médicamenteuses ?». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, avec un accès aux corrections.

ÉTAPE 6 : Zoom sur l'inhibition enzymatique ! (≈ 20 mn)

DONNEES :

Rappels sur le métabolisme

Qu’est-ce qu’un cytochrome ?

Les principaux inhibiteurs enzymatiques

Le mécanisme de l’inhibition enzymatique

Cas clinique

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur l'inhibition enzymatique ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, avec un accès aux corrections.

CONSULTATION DE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ÉTAPE 7 : Zoom sur l’induction enzymatique ! (≈ 20 mn)

DONNEES :

Rappels sur le métabolisme et les cytochromes

Les principaux inducteurs enzymatiques

Le mécanisme de l’induction enzymatique

Cas particulier de l’arrêt du tabac

Cas clinique

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur l’induction enzymatique ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, avec un accès aux corrections.

CONSULTATION DE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ÉTAPE 8 : Zoom sur la Glycoprotéine P (P-gp) ! (≈ 20 mn)

DONNEES :

Qu’est-ce que la P-gp ?

Un exemple d’interaction médicamenteuse

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur la P-gp ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, avec un accès aux corrections.

ÉTAPE 9 : En pratique, quelle approche globale du patient dans la gestion des interactions médicamenteuses ? (≈ 30 mn)

DONNEES :

Quels sont les niveaux d’interactions répertoriés ?

Le réflexe « DAG » !

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur l’approche globale du patient ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, avec un accès aux corrections.

CONSULTATION DE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

ÉTAPE 10 : Exemples d’interactions médicamenteuses en pratique (≈ 4 heures)

DONNEES :

Travail autour de 12 interactions médicamenteuses emblématiques de la pratique officinale, traitées selon le déroulé suivant : Niveau d'interaction à Mécanisme pharmacologique à Conséquences cliniques / biologiques… potentielles à Suggestions de gestion de l'interaction et d'attitude au comptoir à Optimisation de l'outil informatique et/ou de l'organisation-communication en équipe.

Interaction n° 1 : Paroxétine + Tamoxifène.

Interaction n° 2 : Racécadotril + Saxagliptine.

Interaction n° 3 : 3. Nicotine + Ropinirole.

Interaction n° 4 : 4. Tramadol + Venlafaxine.

Interaction n° 5 : Hydroxyzine + Escitalopram.

Interaction n° 6 : Warfarine + Fluvastatine.

Interaction n° 7 : Fluindione + Allopurinol.

Interaction n° 8 : Métronidazole + Alcool.

Interaction n° 9 : Erlotinib + Oméprazole.

Interaction n° 10 : Sitagliptine + Pindolol.

Interaction n° 11 : Lithium + Furosémide.

Interaction n° 12 : Éplérénone + Potassium.

CONSULTATION DE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

CONSULTATION DE « FICHES ZOOM »

ÉTAPE 11 : Validation finale : Questionnaire : « Qu’avez-vous retenu sur les interactions médicamenteuses » ? (30 mn)

A l’éclairage des thématiques préalablement travaillées, l’apprenant valide (via une note) cette action cognitive au travers de la reprise des questions initialement proposées lors des étapes précédentes.

ACTION 3

Action d’évaluation des pratiques professionnelles

(Dimension évaluative)

E-learning

1,5 heure

ÉTAPE 12 : Nouvelle analyse de ses pratiques individuelles dans la gestion des interactions médicamenteuses (≈ 70 mn)

OBJECTIFS :

Reprendre l’outil d'analyse et de traçabilité des pratiques professionnelles individuelles, afin d’objectiver le cas échéant une amélioration des pratiques suite à la mise en application des fondamentaux « cœur de métier » travaillés lors de l’Action 2.

Faire un « état des lieux » de ses pratiques à un instant T2 sur une période de 15 jours.

DONNEES :

2ème temps d’analyse des pratiques, avec reprise de l’outil individuel "Tableau de bord T2" (cf. PJ).

Accès à un 2ème relevé d’indicateurs relatifs à cette ACTION.

TABLEAU DE BORD T2, cf. PJ.

Fiche Intervention Pharmaceutique SFPC 2013

ÉTAPE 13 (≈ 20 mn)

2ème saisie en ligne des données à nouveau recueillies dans le « Tableau de bord » individuel.

Méthodes

Le format en e-learning de ce programme, développé sur 3 mois pleins, est adapté à une démarche réflexive et à la progression recherchée, tant sur les connaissances que sur les pratiques individuelles.

Cette action de "formation continue" (action 1) se découpe en 8 parties, et est clôturée par un questionnaire de validation.

Elle est accessible durant 1 mois et se positionne en amont des 2 actions d'évaluation des pratiques professionnelles (actions 2 et 3) d’un mois chacune. Chaque thématique peut être revue à loisir.

Ces 2 actions d’évaluation des pratiques professionnelles se déroulent sur un mois chacune, à 1 mois d’intervalle, et en aval de l’action de formation continue.

- Sur la 1ère période d’un mois (Action 2), l’objectif est de permettre à l’apprenant d’intégrer les patients lui permettant de procéder à son 1er temps d’analyse de sa pratique. La sélection des patients se fait en partant de leur ordonnance et/ou d’une demande de produit conseil, dès lors qu’un traitement antalgique en fait partie (quel que soit le type de douleur et/ou la classe thérapeutique concernée).

Ce 1er temps d’analyse permet ainsi au professionnel de réfléchir à sa pratique, en traçant sa démarche grâce à des indicateurs appliqués aux patients alors inclus dans cette 1ère période. C’est à l’éclairage des apports « cœur de métier » acquis lors de l’Action 1, que le pharmacien et le préparateur en pharmacie élaboreront, le cas échéant, des Interventions Pharmaceutiques à transmettre au prescripteur.

- Sur la 2ème période d’un mois (Action 3), l’apprenant reprend sa démarche d’analyse de sa pratique, en incluant les mêmes patients, revus lors de leur renouvellement d’ordonnance (dès lors que ce sont des patients chroniques). C’est ainsi lors de ce moment que sera consigné le 2ème temps de (ré)évaluation des pratiques, en objectivant le cas échéant l’acceptation des Interventions Pharmaceutiques par le médecin, via le suivi des critères et indicateurs retenus.

Les 2 Tableaux de bord mis à disposition de l’apprenant sont à télécharger et à imprimer. Ils lui permettent de procéder ainsi à un recueil de données précis et en temps quasi réel, en incrémentant au fil de chacune des périodes les nouveaux patients inclus lors de l’activité officinale.

Une fois les Tableaux de bord renseignés, deux outils de saisie en ligne permettent d’en enregistrer les données, validant alors l’achèvement de ces 2 actions d’évaluation des pratiques professionnelles.

Formateurs