Dates de formation
Aucune date de formation prévue pour l'instant !
Formation N°58

LE BILAN PARTAGÉ DE MÉDICATION CHEZ LE PATIENT INSUFFISANT CARDIAQUE

Type de formation DPC

Formation continue

Public concerné

Pharmaciens Titulaires - Pharmaciens Adjoints – Préparateur en pharmacie Etre pharmacien diplômé et inscrit à l’Ordre

Coût

TITULAIRES : 0 € TTC Si prise en charge Andpc validée ou 438€ TTC*

SALARIES : 312€ TTC*

*Possibilité de prise en charge par un organisme de collecte agréé dans la limite de fonds disponible

Numéro DPC

68612100014

E-learning

7 heures (1 journée)

Objectifs

Un des défis auquel doit faire face le système de soins est celui du vieillissement de la population, lié à un accroissement des pathologies chroniques. La prévalence de l'insuffisance cardiaque par dysfonctionnement ventriculaire augmente, se situe en Europe aux alentours de 4 % et s'amplifie avec l'âge (entre 10 et 20 % chez les sujets de 70 à 80 ans !). L'âge moyen de survenue, le plus souvent à cause de cardiopathies ischémiques, est de 75 ans. Par ailleurs, la mortalité est, elle aussi, plus importante... Face à ce constat…

  •  Quels éléments repérer afin d’inclure un patient insuffisant cardiaque dans un Bilan Partagé de Médication ?
  •  Comment conduire un Bilan Partagé de Médication chez ce type patient ?
  •  Sur quels axes de prise en charge apporter une réelle plus-value auprès de ce type de patient ?
  •  Comment renforcer le bon usage du médicament chez le patient insuffisant cardiaque ?

Les objectifs pédagogiques sont ainsi les suivants :

  •  Conduire un bilan de médication dans le cadre des bonnes pratiques de dispensation (arrêté du 28/11/16 et décret du 01/12/16) et de l’avenant à la nouvelle convention pharmaceutique (20/07/17).
  •  Identifier d'éventuelles divergences entre le bilan effectué et la prescription en cours, au travers notamment d’une analyse de :
    • o la tolérance au traitement,
    • o l’observance vis-à-vis des médicaments,
    • o le bon usage du médicament en lien avec l’insuffisance cardiaque, mais aussi avec d’autres pathologies éventuelles (cf. interactions médicamenteuses).
  •  Élaborer des Interventions Pharmaceutiques pertinentes, base de dialogue avec le prescripteur.
  •  Renforcer sa contribution dans la coordination des soins.
Contenu

ÉTAPE 1 : AUTOEVALUATION INITIALE (PRE-TEST) - QUESTIONNAIRE « Où en êtesvous sur la conduite d’un Bilan Partagé de Médication chez le patient insuffisant cardiaque ? » (30 mn)

Prise de conscience des connaissances personnelles. L’apprenant s’autoévalue sur ses connaissances sur cette classe thérapeutique. Une note est attribuée, sans accès aux corrections, et ce questionnaire ne peut être effectué d’une seule fois.

ÉTAPE 2 : Le Bilan Partagé de Médication (≈ 1 heure)

DONNEES :

  • La signature de la convention visant le bilan partagé de médication (BPM) le 21/11/17 et l’évolution du métier avec une nouvelle rémunération (paiement à l’acte).
  •  Le profil de la personne âgée éligible et place du patient insuffisant cardiaque (potentiellement polypathologique).
  •  Présentation du bilan de médication et méthode générale pour l’établir.
  •  Les outils à l’officine : dossier pharmaceutique, DMP, messagerie sécurisée, etc.

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur le Bilan Partagé de Médication ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 3 : Généralités sur l’insuffisance cardiaque (≈ 1 heure)

DONNEES :

  • Définition et rappels.
  • Épidémiologie de l’insuffisance cardiaque et enjeux socio-économiques.
  • Stratégie thérapeutique.
  • Identification de facteurs de non-observance et/ou de mauvaise tolérance pour inclusion dans une démarche de Bilan Partagé de Médication.

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur l’insuffisance cardiaque ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 4 : Zoom sur les « points critiques » à prendre en considération dans le Bilan Partagé de Médication (≈ 1 heure)

DONNEES :

  •  Évaluation de la fonction rénale (notions de voie d’élimination, ½ vie, clairance de la créatinine, CKD-EPI & Co…).
  •  Interactions médicamenteuses (détection, analyse et gestion).
  •  Adaptation posologique et plan de prise
  •  Cas spécifique des médicaments potentiellement inappropriés (MPI) chez la personne âgée.
  •  Réflexion sur l’optimisation de l’utilisation du « logiciel métier » : quelles données intégrer ? Quelles alertes renforcer ?    Interventions Pharmaceutiques (IP) selon la Société Française de Pharmacie Clinique (SFPC).

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu les « points critiques » à prendre en considération dans le Bilan Partagé de Médication ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 5 : En pratique, le suivi du patient insuffisant cardiaque (≈ 1 h)

DONNEES :

  •  Place des « représentations » et des « stades de l’acceptation » dans la chronicité de cette pathologie.
  •  Autosurveillance et suivi clinique.
  •  Suivi biologique.

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur le suivi du patient insuffisant cardiaque ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 6 : L’insuffisance cardiaque dans la vie quotidienne (≈ 1 heure)

DONNEES :

  •  Le traitement médicamenteux
  •  L'alimentation
  •  L'activité physique
  •  Les déplacements et les voyages
  •  La sexualité
  •  Et... du côté du patient ?

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur l’insuffisance cardiaque dans la vie quotidienne ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 7 : CAS CLINIQUES (≈ 1 heure)

Visionnage de 4 cas cliniques commentés (≈ 15 mn/cas), illustrant les différentes thématiques travaillées préalablement.

ÉTAPE 8 : Validation finale :

« Qu’avez-vous retenu sur la conduite d’un Bilan Partagé de Médication chez le patient insuffisant cardiaque » ? (30 mn)

  • A l’éclairage des thématiques préalablement travaillées, l’apprenant valide (via une note) cette action cognitive au travers de la reprise des questions initialement proposées lors des étapes précédentes.
Méthodes

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

CHACUNE DES ÉTAPES DE CETTE ACTION EST CONSTRUITE SELON LE DÉROULÉ PÉDAGOGIQUE SUIVANT : L’ACTION EST CONSTRUITE AUTOUR DES OUTILS PÉDAGOGIQUES SUIVANTS :

  •  ACCES AUX DONNEES (texte, schémas, références bibliographiques, rappels, liens Web, vidéos…).
  •  Mise à disposition de FICHES RÉSUMÉ téléchargeables.
  •  Possibilité de réfléchir tout aussi bien individuellement qu’en collaboration (discussions spontanées et partage des réflexions au travers de contacts directs, et/ou de la boîte aux lettres disponible en permanence).

NOTRE ACCOMPAGNEMENT, SYNCHRONE ET ASYNCHRONE…

Notre accompagnement soutient les efforts d'apprentissage des apprenants dans le cadre de leur projet de formation ouverte à distance et favorise leur persévérance, leur motivation et leur participation. Nous exerçons une veille permanente de ce dispositif d'autoformation, tant sur le fond que sur le suivi des apprenants. La qualité de ce suivi permet également de pallier les éventuelles difficultés (techniques, organisationnelles, pédagogiques…) qui pourraient être rencontrées.

De façon globale, comment accompagnons-nous les apprenants et comment répondons-nous à leurs questions ?

Notre tutorat compte en moyenne 2 tuteurs pour 60 apprenants.

  •  1 tuteur administratif (inscription et envoi du « mode d’emploi », aide à la connexion si nécessaire, accompagnement administratif / prises en charge, etc.) (9h00-12h30/14h00-19h00 - Nathalie CALOP / Sophie LOGEROT – mail et téléphone)
  •  1 tuteur technique et pratique (9h00-12h30/14h00-19h00 - Nathalie CALOP – mail, téléphone, TeamViewer…)

Comment cet accompagnement s’exerce-t-il ?

  •  De façon synchrone :
    • Hotline : 9h00-12h30/14h00-19h00 o Fonction « Messenger » permettant de communiquer avec l’apprenant en ligne.
  •  De façon asynchrone :
    •  Boîte aux lettres (BAL) : 9h00-12h30 / 14h00-19h00 o Contact e-mail : 9h00-12h30 / 14h00-19h00
    • Enquête de satisfaction
  • Pour la BAL, tous les échanges sont compilés, publiés et accessibles pour tous (après validation par le modérateur). Ils contribuent ainsi à la pédagogie et à l’apport technique et pratique.
  • Pour les échanges par mail (individuels) et l’enquête de satisfaction : si leur contenu apporte une plus-value à la formation, ils peuvent être reportés dans la BAL, voire dans le corpus du cours lui-même, lors des mises à jour.

Un mail est alors envoyé aux apprenants de façon à les informer de cette mise à jour.

EN RÉSUMÉ … Le suivi individualisé du parcours de l’apprenant

Formateurs