Dates de formation
Aucune date de formation prévue pour l'instant !
Formation N°63

PERSONNE ÂGÉE ET PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE

Public concerné

Pharmaciens Titulaires - Pharmaciens Adjoints – Préparateur en pharmacie Etre pharmacien diplômé et inscrit à l’Ordre

Coût

TITULAIRES : 0 € TTC Si prise en charge Andpc validée ou 438€ TTC*

SALARIES : 312€ TTC*

*Possibilité de prise en charge par un organisme de collecte agréé dans la limite de fonds disponible

Numéro DPC

Formation Non DCP

E-learning

7 heures

Objectifs

La personne âgée est soit une personne de plus de 65 ans et polypathologique, soit une personne ayant franchi le cap des 75 ans. En 2009, la France comptait 12 millions de personnes de plus de 60 ans, soit 20 % de la population. Ce chiffre va croître d’une façon considérable dans les 20 prochaines années. 

La personne âgée subit des transformations métaboliques qui retentissent sur la pharmacologie et sur la biotransformation des médicaments (pharmacocinétique). A ce titre, la sollicitation d’une meilleure implication du pharmacien transparait dans l’ensemble des rapports récents publiés. Ils ouvrent le débat d’une manière générale sur la prévention de l’iatrogénèse médicamenteuse. 

Cette prévention concerne :

La préparation des doses administrées dans les EHPAD,  

La simplification des prescriptions « millefeuilles » correspondant à des polypathologies,

Une vigilance renforcée sur les Médicaments Potentiellement Inappropriés (MPI), sur l’origine de l’apparition de certains effets indésirables, sur le rôle de certains médicaments dans la survenue des chutes, sur le danger de certaines interactions médicamenteuses, sur les formes galéniques à éviter face à des troubles de la déglutition, et dans le même ordre d’idée, sur des formes galéniques à ne pas écraser...

Enfin d’une façon plus générale, la sécurisation du circuit des médicaments au domicile de la personne âgée et dans les EHPAD reste à organiser.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable que l'acteur de santé connaisse un ensemble de règles, de précautions à prendre et à promouvoir, afin de permettre aux personnes âgées de bénéficier des effets positifs des médicaments.

Il s'agit donc d'un véritable challenge professionnel d’avenir, exprimé en termes de services rendus tracés et reconnus !  

Contenu

ÉTAPE 1 : AUTOEVALUATION INITIALE (PRE-TEST) - QUESTIONNAIRE

« Où en êtes-vous sur la prise en charge médicamenteuse de la personne âgée ? » (30 mn)

Prise de conscience des connaissances personnelles. L’apprenant s’autoévalue sur ses connaissances sur cette classe thérapeutique. Une note est attribuée, sans accès aux corrections, et ce questionnaire ne peut être effectué d’une seule fois.

ÉTAPE 2 : physiopathologie de la personne âgée (≈ 1 h)

DONNEES :

  • Démographie des personnes âgées en France,
  • Le vieillissement et ses conséquences
  • Les effets du vieillissement sur... (1) : SNC - système cardiovasculaire - reins
  • Les effets du vieillissement sur... (2) : appareil digestif - organes sexuels - peau et phanères
  • Les effets du vieillissement sur... (3) : système immunitaire – appareil locomoteur - appareil respiratoire - organes des sens

QUESTIONNAIRE posttest : « Qu’avez-vous retenu sur la physiopathologie de la personne âgée ?». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 3 : modifications pharmacologiques chez la personne âgée (≈ 1 h)

DONNEES :

  1. Pharmacocinétique et...
  • ... absorption
  • ... distribution
  • ... métabolisme
  • ... élimination

       2. Pharmacodynamie et récepteurs

       3. CAS CLINIQUE

QUESTIONNAIRE posttest :

« Qu’avez-vous retenu sur les modifications pharmacologiques chez la personne âgée ? ».

A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 4 : effets iatrogènes les plus fréquemment recensés (≈ 1 h)

DONNEES :

  • Quelques définitions !
  • Et aussi quelques chiffres...
  • Le médicament peut-il être à l'origine de la "plainte" du patient ?
  • Certains facteurs de risque environnementaux
  • CAS CLINIQUE

QUESTIONNAIRE posttest :

« Qu’avez-vous retenu sur les effets iatrogènes les plus fréquemment recensés ? ».

A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 5 : les médicaments potentiellement inappropriés (≈ 1 h)

DONNEES :

  • La liste de Laroche : 3 catégories et 5 situations cliniques particulières
  • L'outil STOPP-START
  • Et... du bon sens et de la prudence ! Quelques exemples...
  • CAS CLINIQUE

QUESTIONNAIRE posttest :

« Qu’avez-vous retenu sur les médicaments potentiellement inappropriés ? ».

A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 6 : les relations que le patient entretient avec ses médicaments (≈ 1 h)

DONNEES :

  • Certaines des composantes de la relation patient / médicament
  • Deux notions essentielles : "acceptation" et "représentations"
  • Un exemple d'outil : l'entretien motivationnel
  • CAS CLINIQUES : 2 VIDEOS autour de l'entretien motivationnel

QUESTIONNAIRE posttest :

« Qu’avez-vous retenu sur les relations que le patient entretient avec ses médicaments ? ».

A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 7 : propositions d'actions préventives (≈ 1 h)

DONNEES :

  • Attention à certains facteurs environnementaux
  • Le cas particulier des troubles de la déglutition
  • Pharmacie et EHPAD
  • Pour conclure... Le Bon Usage du Médicament (BUM) chez la personne âgée
  • CAS CLINIQUE

QUESTIONNAIRE posttest :

« Qu’avez-vous retenu sur des propositions d'actions préventives ? ». A l’éclairage des données préalablement travaillées, l’apprenant reprend les questions initialement proposées, sans accès aux corrections. Une note supérieure ou égale à 10 est exigée afin de poursuivre le parcours. Si tel n’était pas le cas, l’apprenant serait redirigé vers l’étape travaillée.

ÉTAPE 8 : Validation finale : « qu’avez-vous retenu sur la prise en charge médicamenteuse de la personne âgée » ? (30 mn)

A l’éclairage des thématiques préalablement travaillées, l’apprenant valide (via une note) cette action cognitive au travers de la reprise des questions initialement proposées lors des étapes précédentes.

Méthodes

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

CHACUNE DES ÉTAPES DE CETTE ACTION EST CONSTRUITE SELON LE DÉROULÉ PÉDAGOGIQUE SUIVANT :

L’ACTION EST CONSTRUITE AUTOUR DES OUTILS PÉDAGOGIQUES SUIVANTS :

  • ACCES AUX DONNEES (texte, schémas, références bibliographiques, rappels, liens Web, vidéos…).
  • Mise à disposition de FICHES RÉSUMÉ téléchargeables.
  • Possibilité de réfléchir tout aussi bien individuellement qu’en collaboration (discussions spontanées et partage des réflexions au travers de contacts directs, et/ou de la boîte aux lettres disponible en permanence).

NOTRE ACCOMPAGNEMENT, SYNCHRONE ET ASYNCHRONE…

Notre accompagnement soutient les efforts d'apprentissage des apprenants dans le cadre de leur projet de formation ouverte à distance et favorise leur persévérance, leur motivation et leur participation.

Nous exerçons une veille permanente de ce dispositif d'autoformation, tant sur le fond que sur le suivi des apprenants.

La qualité de ce suivi permet également de pallier les éventuelles difficultés (techniques, organisationnelles, pédagogiques…) qui pourraient être rencontrées.

De façon globale, comment accompagnons-nous les apprenants et comment répondons-nous à leurs questions ?

Notre tutorat compte en moyenne 2 tuteurs pour 60 apprenants. 

  • 1 tuteur administratif (inscription et envoi du « mode d’emploi », aide à la connexion si nécessaire, accompagnement administratif / prises en charge, etc.) (9h00-12h30/14h00-19h00 - Nathalie CALOP / Sophie LOGEROT – mail et téléphone)
  • 1 tuteur technique et pratique (9h00-12h30/14h00-19h00 - Nathalie CALOP – mail, téléphone, TeamViewer…)

Comment cet accompagnement s’exerce-t-il ?

De façon synchrone :

  • Hotline : 9h00-12h30/14h00-19h00
  • Fonction « Messenger » permettant de communiquer avec l’apprenant en ligne.

De façon asynchrone :

  • Boîte aux lettres (BAL) : 9h00-12h30 / 14h00-19h00
  • Contact e-mail : 9h00-12h30 / 14h00-19h00
  • Enquête de satisfaction

Pour la BAL, tous les échanges sont compilés, publiés et accessibles pour tous (après validation par le modérateur). Ils contribuent ainsi à la pédagogie et à l’apport technique et pratique.

Pour les échanges par mail (individuels) et l’enquête de satisfaction : si leur contenu apporte une plus-value à la formation, ils peuvent être reportés dans la BAL, voire dans le corpus du cours lui-même, lors des mises à jour. Un mail est alors envoyé aux apprenants de façon à les informer de cette mise à jour.

EN RÉSUMÉ … Le suivi individualisé du parcours de l’apprenant

  • Inscription sur la plateforme http://www.cj-formation.com
  • Attribution d’identifiants individuels
  • Envoi d’un mail de confirmation et du tutoriel
  • Réponse aux questions posées dans la « Boîte aux lettres »
  • Échanges téléphoniques (Hotline) et par mail entre les concepteurs de la formation et l’apprenant
  • Relance systématique lorsque la formation n’est pas achevée 1 mois, 15 jours, 1 semaine, 2
Formateurs